Japon, Aizu-Wakamatsu

Localisé dans la préfecture de Fukushima, Aizu-Wakamatsu fut fondé autour d’un château construit en 1592. La ville fut partiellement détruite durant la guerre civile de Boshin (1868).

A cette époque, la ville était la capitale du clan Aizu. Ses troupes combattaient les forces impériales. Certaines étaient composées de très jeunes garçons (entre 14 et 17 ans). Les byakkotai (la troupe des tigres blancs) qui s’étaient retirés dans la montagne après une première défaite dans la ville voisine, virent le château de Aizu-Wakamatsu entouré d’une épaisse fumée. Croyant le château pris, ils firent seppuku (suicide au sabre). Seul le plus jeune, âgé de 14 ans, fut épargné avec pour charge de transmettre l’histoire. Ironie du sort, le château ne fut pris que quelques jours plus tard. Le suicide des byakkotai devint une grande source d’inspiration pour le Japon. Mussolini impressionné par l’histoire, offrit un monument (un aigle) à la mémoire des samouraïs. Autre curiosité de la ville, le temple bouddhiste Sazaedô.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s